Situation à notre clinique.

Dernière mise à jour: vendredi 3 avril 2020 à midi.

Suivant les dernières directives de l’Ordre des chiropraticiens du québec (OCQ) en lien avec les services essentiels, nous sommes contraints de reporter tous nos rendez-vous réguliers jusqu’au 13 avril.

Nous sommes autorisés à voir des patients en urgence selon des conditions strictes telles que résumées dans cet arbre décisionnel préparé par l’OCQ:

Par la suite, nous sommes tenus d’observer le Guide d’exercice sur la protection contre la transmission par gouttelettes et par contact d’une maladie contagieuse dans un contexte de pandémie de COVID-19, résumé dans l’affiche ci-bas:

N’hésitez pas à nous joindre en tout temps si vous avez des questions:

Notez également que le service de massothérapie est interrompu au moins jusqu’au 1er mai.

Soulagez vos douleurs, corrigez votre posture, optimisez votre santé.

Nous aidons chacun des membres de la famille à soulager leurs douleurs ou autres symptômes, à corriger leur posture et à obtenir un fonctionnement optimal de leur colonne vertébrale. Nous aidons aussi nos patients à trouver des solutions durables pour maintenir une santé optimale via, entre autre, des ajustements réguliers et l’activité physique.

La première visite est consacrée à l’examen et à la prise de radiographies.  Si votre chiropraticien le juge opportun, il pourrait y a avoir un traitement dès la première visite.  Lors de la deuxième visite, on vous expliquera en profondeur votre diagnostic, vous verrez vos radiographies et vous recevrez votre premier ajustement.  C’est donc au cours de votre troisième visite que recevrez vos recommandations de soins basées, entre autres, sur vos réactions au premier traitement.

Lors de votre troisième visite, votre chiropraticien vous recommandera des soins correctifs. On vous expliquera ce que cela implique: le temps requis, la fréquence de vos visites, les exercices à faire ainsi que toutes les recommandations que votre chiropraticien peut vous donner dans le but que vous obteniez une santé optimale.

Les soins correctifs nécessitent du temps.  Les troubles de postures, les désalignements de la colonne vertébrale ainsi que les autres troubles que votre chiropraticien vous recommandera de faire corriger se sont installés lentement avec les années.  Cela même si la douleur est apparue récemment suite à quelque chose d’anodin.

Liberté de choix.

Soyez assurés que votre chiropraticien vous recommandera les meilleurs types de soins qu’il peut vous offrir.  Cependant, vous ne serez jamais contraint à entreprendre ou poursuivre des soins de longue durée.

Chiropratique sportive

Au cours des 18 dernières années, nous avons aidé plus de 4000 personnes à soulager leurs douleurs, à corriger leur posture et à trouver des solutions durables pour maintenir une santé optimale.  Ce sont également de nombreux athlètes de tous les niveaux qui ont pu reprendre la compétition et performer au meilleur d’eux-mêmes grâce au diagnostic et au traitement des blessures musculo-squelettiques que nous offrons.

Avec l’engouement grandissant de la course à pied, bon nombre de nos patients pratique cette activité avec passion et engagement.  Le Dr Lepage étant lui-même un marathonien, nos patients nous portent une grande confiance pour le diagnostic et le traitement des blessures reliés à la course à pied, pour leur préparation à des épreuves de longues distances ou simplement pour savoir comment commencer à courir sans se blesser.

Chiropratique familiale

Au cours des 19 dernières années, nous avons aidé plus de 4000 personnes à soulager leurs douleurs, à corriger leur posture et à trouver des solutions durables pour maintenir une santé optimale. 

La clientèle que nous servons est composée majoritairement de familles pour qui la santé est une valeur de base. 

Nous aidons chacun des membres de ces familles à soulager leurs douleurs ou autres symptômes, à corriger leur posture et à obtenir un fonctionnement optimal de leur colonne vertébrale. Nous aidons également nos patients à trouver des solutions durables pour maintenir une santé optimale via, entre autre, des ajustements réguliers et l’activité physique.


Prévention des chutes, 1ère partie.

Infolettre de mars 2020

Sources (texte et image): Canadian Chiropractic Association.

Saviez-vous que, tous les ans, une personne sur trois âgée de plus de 65 ans fera au moins une chute ? Les chutes ont souvent des conséquences graves comme une fracture de la hanche qui peuvent affecter à long terme votre qualité de vie. Bon pied, bon œil est un programme d’information élaboré par l’Association chiropratique canadienne pour réduire le problème des chutes et ses conséquences chez les aînés. Un chiropraticien pourra évaluer votre force, votre stabilité et votre équilibre afin de vous conseiller un programme d’exercices, de nutrition et de prévention des chutes.

Gardez l’œil ouvert.

Il y a un élément sur lequel vous avez le plein contrôle : vous-même ! Voici quelques conseils très simples pour vous aider à rester solide sur vos jambes.

  • Évitez de marcher avec vos lunettes de lecture. Retirez-les avant même de faire le premier pas.
  • Ne grimpez pas sur une chaise ou un tabouret pour attraper un objet. Demandez de l’aide.
  • Si vous avez un animal de compagnie, un chat ou un chien notamment, vous devriez attacher à son collier une clochette ou un réflecteur.
  • Prenez votre temps. Envisagez l’achat d’un téléphone sans fil que vous pouvez garder près de vous. Ne vous précipitez pas pour répondre à la porte : vos visiteurs peuvent attendre.
  • Assoyez-vous toujours pour mettre ou retirer vos chaussures ou vos vêtements.
  • Ne laissez pas traîner les jouets de vos petits- enfants dans les corridors ou les escaliers.
  • À l’intérieur, portez des chaussures ou des pantoufles à semelle antidérapante.
  • Demandez de l’aide au besoin. La plupart des gens seront heureux de vous donner un coup de main.

Dans la salle de bain

  • Placez un petit tapis antidérapant à l’intérieur et à l’extérieur du bain ou de la douche.
  • Fixez des barres d’appui à côté de la toilette, dans le bain et dans l’aire de douche.
  • Procurez-vous un siège de bain et de douche antidérapant.
  • Installez une toilette à siège surélevé pour pouvoir vous asseoir et vous relever plus facilement.

Dans la cuisine

  • Essuyez sans attendre les dégâts sur le plancher.
  • Rangez les articles courants dans des endroits facilement accessibles.
  • Ne laissez pas traîner de rallonge électrique.
  • Utilisez une cire antidérapante sur les planchers.
  • Fixez des patins (de feutre par exemple) à vos chaises de cuisine pour qu’elles glissent plus facilement.

Dans les escaliers

  • Enlevez des escaliers tout ce qui pourrait vous faire trébucher.
  • Fixez des mains courantes des deux côtés des escaliers.
  • Fixez des bandes antidérapantes sur le bord de chaque marche.
  • Réparer tout tapis instable.
  • Assurez-vous que les escaliers soient bien éclairés.
  • Regardez bien devant vous lorsque vous transportez quelque chose dans les escaliers.

À l’extérieur

  • En hiver, gardez un seau de sable ou de sel déglaçant près de la porte.
  • Débarrassez les escaliers et l’allée de tout objet encombrant : outils de jardin, pelle à neige, journaux et feuilles mouillées.
  • N’ouvrez pas la porte les bras pleins et ne transportez pas trop de sacs à la fois. Faites plusieurs voyages.

Maux de tête et chiropratique.

Infolettre de février 2020

Sources: Ontario Chiropractic Association.

Avoir la capacité de penser de manière claire et calme nous permet de prendre de bonnes décisions, vivre nos émotions normalement et vaquer à nos occupations quotidiennes.  Cet état mental peut être rapidement bousillé par un mal de tête.  Lorsque les céphalées sont fréquentes et intenses, elles peuvent devenir très invalidantes. 

Différents types de maux de tête.

Il existe plusieurs formes de céphalées.  Les maux de tête de tension, les migraines et ceux provenant du cou, ou « cervico-géniques », sont fréquentes. 

Les céphalées de tension sont habituellement ressenties comme un bandeau autour de la tête.  Les migraines sont plus complexes et comptent plusieurs formes et présentations.  Cependant, elles causent souvent des douleurs d’un côté seulement de la tête et peuvent être accompagnées d’autres symptômes comme  des nausées, des troubles de la vison et de la sensibilité au bruit et à la lumière.  Quant aux céphalées cervico-géniques, bien qu’elles proviennent du cou, elles seront ressenties à un ou plusieurs endroits de la tête ou du visage.

Les causes des maux de tête sont multiples et souvent mal comprises.  Des facteurs comme les antécédents familiaux, des pathologies ou raideurs cervicales ainsi que le stress en sont des exemples.

Les chiropraticiens sont en mesure d’évaluer et de diagnostiquer les troubles musculo-squelettiques tels que les maux de tête.  Des études récentes démontrent que les soins chiropratiques, incluant les manipulations vertébrales, peuvent être efficaces dans le traitement des maux de tête de type « tension » et « cervico-géniques ».  D’autres études prouvent aussi que les chiropraticiens peuvent soulager l’intensité et la fréquence de certains types de migraines.  Les traitements offerts par les chiropraticiens incluent :

  1. Les thérapies manuelles, comme les manipulations ou ajustements.
  2. Les thérapies aux tissus mous (points gâchettes musculaires par exemple).
  3. Les thérapies complémentaires comme les ultrasons.
  4. La prescription d’exercices et les conseils visant à corriger les troubles posturaux.
  5. Les changements des habitudes de vie, tels que l’augmentation de l’activité physique aérobic.
  6. La référence vers le professionnel de la santé approprié au besoin ou la « co-gestion ». 

Les maux de tête doivent être pris au sérieux.  Consultez votre chiropraticien si vous avez des maux de tête fréquemment, si vous devez prendre régulièrement des médicaments pour les soulager, si les symptômes de ceux-ci changent ou s’ils s’aggravent.

Consultez votre médecin ou rendez-vous à l’urgence si des maux de tête apparaissent brutalement, s’ils sont sévères, s’ils font suite à un impact à la tête ou s’ils sont accompagnés de fièvre, raideurs cervicales, faiblesses, engourdissement ou d’autres symptômes neurologiques comme des troubles d’élocution.