Pour prendre rendez-vous:

(450) 455-9822











Retour_philosophie.JPGNouveaux_patients_et_urgences_2361.jpgNouveaux_patients_et_urgences.jpgNouveaux_patients_et_urgences.jpgb_directions.jpgb_directions.jpgEntte_franais.jpg

Le syndrome du piriforme

 

Le syndrome du piriforme est une douleur à la région de la fesse qui provient de l’irritation du nerf sciatique par le muscle piriforme.  La douleur est palpable au milieu de la fesse et habituellement aggravée par la position assise.  Puisque que le nerf sciatique est en cause, la douleur va fréquemment descendre plus bas vers la jambe et parfois le pied.  Cette condition est fréquente chez les coureurs. 

 

Tout dépendant de la position de hanche (droite ou en flexion), le muscle piriforme sert à tourner vers l’extérieur (rotation externe) la hanche ou à pousser le genou vers l’extérieur (abduction).

 

Causes

Trop de temps passé assis, l’utilisation exagérée du muscle piriforme ainsi qu’un traumatisme à cette région tel qu’une chute sur l’arrière-train sont des causes fréquentes de ce problème de santé.  Chez les coureurs, un excès de pronation de la cheville force le tibia et du même coup la hanche à tourner vers l’intérieur et met ainsi un excès de tension sur le muscle piriforme.  Chez certaines personnes, une variation congénitale de ce muscle fait en sorte que le nerf sciatique passe au travers de ce dernier et favorise l’apparition de cette condition.



Pronation.jpgPiriforme.jpg

Traitement

Plusieurs études démontrent l’implication de l’articulation sacro-iliaque dans le développement du syndrome du piriforme.  Le traitement doit donc inclure des manipulations de cette articulation lorsqu’elle ne bouge ou fonctionne pas normalement.  Si vous souffrez de ce problème, votre chiropraticien vous recommandera un traitement consistant en ceci:

  • Manœuvres visant à détendre le muscle piriforme et favoriser sa guérison : étirements supervisés, massages transverses, pressions ischémiques (points de pression sur les zones très tendues du muscle, ou « points gâchette »), etc.

  • « Ajustements » ou manipulations des articulations sacro-iliaques et des vertèbres lombaires;

  • Thérapie par ultrasons;


  • Vérification des chaussures ou souliers de course et si nécessaire prescription d’orthèses plantaires moulées;

  • Prescriptions d’exercices à la maison, applications de glace, positions et activités à proscrire, etc.

Prévention et traitement

Garder les muscles piriformes souples avec des exercices d’assouplissement quotidien et éviter la position assise prolongée (se lever au moins aux 15 minutes) sont des mesures de base pour prévenir cette condition.  Si vos chevilles sont en « hyperpronation », le port de chaussures qui les supportent adéquatement est nécessaire et des orthèses plantaires moulées sont peut-être nécessaires. 

 

Mises en garde!

Le syndrome du piriforme n’est qu’une condition parmi d’autres qui peuvent provoquer des douleurs à la fesse et plus bas vers la jambe.  Votre chiropraticien est en mesure d’évaluer et de diagnostiquer cette condition et de la différencier d’autres pathologies : hernie discale, nerfs irrités à la colonne vertébrale, entorse d’autres muscles fessiers, syndrome des ischiojambiers, bursite trochantérique pour n’en nommer que quelques unes.  N’essayez pas de diagnostiquer et de traiter cette condition par vous-même, vous pourriez le regretter!



Fond_bleu_final.jpgLOGO2_Site_internet.jpg